Pour une suppression du plafonnement de la taxe affectée !

Lobbying Publié le par Etienne Bodin
PARTAGER :

La taxe affectée que récolte le Codifab, notre Comité professionnel de développement économique, est essentielle à l’industrie de l’Ameublement français. Son utilité n’est plus à démontrer, que ce soit au travers des actions qu’elle permet de mener en France, des aides à l’innovation qu’elle apporte et des projets collectifs internationaux qu’elle permet de réaliser.

Cependant, le ministère du Budget cherche régulièrement à écrêter son montant lors des débats sur les projets de loi de finances au Parlement. Ainsi, l’Ameublement français a choisi de s'allier avec d’autres fédérations pour convaincre le Gouvernement de supprimer le plafond des taxes affectées du Codifab (Ameublement-Bois), du CTC (Cuir), du Défi (Habillement) et de Francéclat (Horlogerie-Bijouterie-Joaillerie et Orfèvrerie et Arts de la Table).

Pour taxe ameublement-bois, le rétablissement du plafond au niveau de 2012 serait une bonne mesure, car à la fois raisonnable pour le budget de l’Etat et indispensable pour les TPE-PME-PMI en bénéficiant.

Vous trouverez, ci-dessous, un document rédigé par ces fédérations défendant les taxes affectées : 

Icône PDFtaxe_aff_lobbying_des_cpde.pdf

Par ailleurs, François Fillon, candidat à la Primaire de la droite et du centre, s’est engagé par écrit à revenir sur le plafond des taxes affectées s’il devait assumer des fonctions au plus haut niveau de l’Etat en 2017. Vous trouverez ci-dessous son courrier de soutien :

Icône PDFtaxe_aff_lettre_soutien_fillon.pdf

 
Contact : Etienne BODIN
Relations Institutionnelles
Tél. 01 44 68 18 00

 

Onglets principaux